Essai de mise au point à propos d'un à peu près (par Henri Perrier)

Si vous êtes un wagnérien ou une wagnérienne qui a de nombreuses années de service, on vous a déjà servi un certain nombre de fois une plaisanterie bébête sur "la vache qui rit" et cela ne vous fait plus rire depuis longtemps. Aussi, je vous propose de vous en parler avec tout le sérieux et la rigueur nécessaires. En premier lieu, on doit remarquer que c'est une plaisanterie uniquement franchouillarde qui laisse complètement indifférents les étrangers à notre langue. En revanche (!), son origine est évidemment à rechercher dans la vieille hostilité franco-allemande. Bien sûr, les blagues sur les valkirigolent et les valkipleurent sont certainement très anciennes, mais l'allusion à la vache doit remonter à l'après-guerre de 1870-71.

Wache

A la suite de l'annexion de l'Alsace-Lorraine, les vainqueurs avaient installé des postes aux frontières portant l'inscription "Wache" ce qui signifie garde ou sentinelle. Du côté français, les gens ignorant les règles de la prononciation teutonne prononçaient "vache". Le chant patriotique allemand "Die Wacht am Rhein" devint du côté français "La vache au Rhin". Des étymologistes téméraires prétendent qu'il y aurait là une origine possible de l'invective aux forces de l'ordre "mort aux vaches", plutôt que de la rechercher dans les milieux de la tauromachie.

Femme vache

 

Est-ce aussi pour cette même raison que l'épithète est utilisée pour désigner une personne ou une action méchante ou sévère ? Ou bien plutôt parce que cette femelle sournoise peut décocher de furieux coups de pieds. A l'opposé, le mot "vache" peut être utilisé sans connotation péjorative, bien au contraire, surtout dans les contrées d'élevage. Ainsi, une "belle vache" peut désigner une femme bien en chair (ni trop grasse ni trop maigre par référence biblique) au regard placide, naïf et doux... voire capable d'esquisser un tendre sourire. 

 

 

Voilà qui nous conduit tout droit au point sensible de l'affaire : le rire de la vache. Il est connu depuis la nuit des temps, et formellement depuis Rabelais, que le rire est le propre de l'homme. Aussi, grand a été le mérite du dessinateur qui le premier s'est exercé à faire rire les animaux : c'est Benjamin Rabier (1864-1939), le fameux illustrateur de livres et de journaux pour enfants. C'est lui qui est à l'origine de la Wachkyrie - Vache qui rit dont je vais vous résumer l'histoire en en faisant une synthèse à partir de nombreux articles consultés sur Internet.

fables deLa Fontaine

Rabier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès 1906, Benjamin Rabier avait publié un album illustré des Fables de La Fontaine dont la couverture représentait une vache souriante devisant avec un chat et des grenouilles. En 1916, l'armée française organisa une sorte de concours en vue de choisir des insignes devant orner les véhicules des sections automobiles militaires destinées au transport des personnels, des munitions ou du ravitaillement. Et c'est Rabier qui fut lauréat de ce concours dans la catégorie "ravitaillement en viande fraîche". Son dessin représentait la tête d'une vache hilare portant l'inscription "la Wachkyrie". Les véhicules de transport étaient en fait des autobus parisiens réquisitionnés et spécialement aménagés. L'appelation faisait référence par dérision à des valkyries qui, paraît-il, étaient peintes sur les véhicules transportant les troupes allemandes. Je n'ai pas pu trouver la preuve en image de cette assertion qui serait d'ailleurs bien funeste puisque, comme chacun sait, les valkyries mythologiques étaient chargées du transport des guerriers morts. Remarquons aussi que l'écriture du mot avec un W sur le dessin de Rabier revoie à la "Wache" mentionnée plus haut.

Camion-bus

insigne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le hasard a voulu que le fromager jurassien Léon Bel servît dans cette unité de transport de viande. En 1921, il s'entendit avec Rabier pour pouvoir utiliser son dessin sur ses boites de fromage fondu. Pour tous les détails sur le fabuleux destin de la "Vache qui rit", on peut consulter son site Internet ou mieux encore visiter son musée à Lons-le-Saunier.

L'entente avec Rabier ne se fit pas sans complications car le dessinateur avait déjà confié auparavant sa vache qui rit à un producteur de camembert. 

camembert

première vache qui rit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la suite de son grand succès, la Vache qui rit a fait l'objet de nombreuses imitations ou contrefaçons qui font les délices des tyrosémiophiles. Dans le genre, l'idée contraire est même venue à un fabricant qui choisit d'appeler son fromage "Valkyrie".

camembert Valkyrie

En juste retour des choses, la Vache qui rit, née d'un pastiche railleur, a dû elle aussi endurer les épreuves de la parodie goguenarde.

La vache qui crie

La vache qui lit

 

 

 

La vache qui ouit

 

mort aux vaches

 

La vache qui chie

 

Avant l'histoire du fromage, en 1919, parut une chanson en forme de fox-trot "la Wachkyrie", arborant le dessin de Rabier, publiée dans le cadre des souvenirs de guerre sur les insignes des sections automobiles des armées. Sur une musique de Clapson, les paroles de Pierre d'Amor sont innocentes et n'évoquent en rien un ressentiment chauviniste ou une gloriole revancharde :

La wachkyrie partition

Au bord d'une grand'route, il est en Normandie

Une accueillante et vaste hôtellerie

Cette auberge célèbre a pour enseigne encore

La vache qui rit

Ecrite en lettres d'or...

 

Le tenancier malin accueille d'un sourire

Sa clientèle que tant de joie attire.

Au prix où est le beurre, en cet heureux pays,

Toutes les vaches toujours aujourd'hui rient...

 

Dans le genre de la caricature méchante, on aurait pu penser que des têtes de vaches fleurissent pour illustrer la haine des "boches" représentés jusqu'alors par des cochons ou des dogues. Apparemment, cela n'a pas été le cas même si certains dessins sont vraiment odieusement vaches et que la formule "vaches de boches ! "ait connu une vogue durable jusqu'au moment de l'Occupation.

Boches et betteraves

Pourquoi n'a-t-on pas vu de vache qui rit affublée d'un casque à pointe ? C'est justement parce qu'elle rit ! Tout comme les walkyries de Wagner rient beaucoup, même si le motif qui les amène à s'esclaffer peut nous paraître ambigu.

partition walkyries

 

Vache qui chevauche

 

 

Chevauchée des vaches qui rient

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les dessinateurs contemporains, il y a deux manières de représenter une walkyrie. Soit une personne de grande taille, blonde, souvent obèse et forte en gueule. Marine Le Pen en a fait les frais en version affligée ou souriante. C'est vrai qu'elle a le physique idoine (même qu'en plus son papa portait jadis un bandeau sur l'oeil !). L'autre manière, c'est celle de la fantasy : une fille athlétique, sexy, provocante mais sévère. A la rigueur elle peut même abandonner le cheval pour enfourcher un bovidé.

Marine Le Pen

 

Camembert Marine Le Pen

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chevauchée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vais terminer cet exposé par deux images sympathiques. La première est un dessin du bayreuthien Klaus Häring, inépuisable caricaturiste du monde wagnérien, qui représente une walkyrie helvétique à califourchon sur une vache. La seconde est la photographie de la médaille que mon grand'père s'était offerte en souvenir de ses cinq années de campagne pendant la Grande Guerre ; il avait choisi comme emblème le noble visage d'une walkyrie qui, plutôt que de le conduire au Walhall, avait préféré lui laisser regagner paisiblement son foyer.

walkyrie sur une vache

médaille

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans cette histoire de fromage, on a assez peu parlé de Wagner.

Alors place au camembert Wagner !

camembert Wagner 1

Camembert Wagner 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fin