30 juillet 2017

PERIPLE EN TERRES FAMILIERES

Notre sortie wagnérienne estivale nous a conduit d'abord à Zurich pour saluer notre vieille connaissance Armin Troesch et lui acheter quelques anciennes partitions qui pourront être utilisées pour un prochain concert de notre Cercle lyonnais. Nous en avons profité pour aller photographier ce qui reste de la Pension Rinderknecht (56-58 Hochstraße) où Wagner écrivit le poème de la Walkyrie. La première halte était Oberammergau où nous avons vu, dans le Théâtre de la Passion (dont la capacité est de plus de 4000 places), la dernière... [Lire la suite]

13 juillet 2017

Jetzt soll ich Sie befragen !

Depuis plusieurs années, je m'étonne et je me réjouis que des lecteurs américains constituent une part importante des visiteurs de mon blog. Mais, depuis le début du mois de juillet leur nombre et leur proportion ont considérablement augmenté. Chers amis wagnériens des Etats-Unis, si quelques uns d'entre vous pouvaient m'adresser un petit message d'explication, cela me ferait plaisir et contenterait ma curiosité. Merci d'avance. Chantal Perrier : c-perrier@wanadoo.fr    
Posté par walsungen à 21:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 juillet 2017

LONGUEURS ET COUPURES WAGNERIENNES

Dans la brouette des lieux communs en matière d'opinions musicales, il est d'usage d'y déposer les encombrantes longueurs des ouvrages de Richard Wagner. Le terme regroupe en réalité des remarques de deux ordres : - Premièrement, cela correspond au fait que la durée  de ces oeuvres est en général supérieure à celles de la plupart des opéras du répertoire. Ce qui n'est pas sans conséquences pratiques. Par exemple, il faut commencer la soirée plus tôt pour ne pas qu'elle finisse trop tard et fasse rater le dernier métro ou... [Lire la suite]
Posté par walsungen à 20:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]